in Le Courrier du 11 mars 2009

Une formation trop théorique

La formation en cours d'emploi des maîtres du secondaire, trop théorique, est inadaptée à la réalité du terrain. En outre, la surcharge de travail permet difficilement d'assumer les heures d'enseignement. Telles sont les critiques à l'égard de l'Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE) contenues dans une pétition signée par 140 maîtres en formation sur 160. L'Union du corps enseignant genevois, qui relaie ces critiques dans son dernier bulletin, rappelle que l'IUFE a de facto repris la formation des enseignants du secondaire, même si celle-ci est formellement encore rattachée à l'IFMES (Institut de formation des maîtres de l'enseignement secondaire). L'IUFE n'existe théoriquement que sur le papier puisqu'il fait l'objet d'un projet de loi du Conseil d'Etat. (RA)